Le tir à l’arc, un sport, un vrai…

Olivier Demichel et Nicolas Rifaut

Depuis sa création l’ASSL se veut novatrice dans sa réflexion autour de l’activité sportive du tir à l’arc. 

Vous l’avez parfaitement perçu au quotidien au travers des séances de notre préparatrice physique Petra, ou encore par le biais d’exercices proposés par notre Entraîneur Matthias (temps de tenus et autres douceurs du genre).

Cette année l’ASSL pousse le vice encore plus loin en organisant le premier RUN ARCHERY francilien. Moitié tir à l’arc, moitié course à pieds, cette discipline nous laisse entrevoir les affinités fortes existantes entre notre sport, aux abords statiques, et les disciplines de fond (endurance). En effet la logique d’endurance de force y prend tout son sens et les compétences d’endurance mentale aussi (détermination, lucidité, maîtrise de ses émotions).

C’est ainsi que dans le cadre de leur préparation générale, deux archers du club (Olivier et Nicolas) se sont engagés dans la préparation de l’ultratrail de Paris (éco-trail). En vue d’une préparation physique et mentale à l’approche des compétitions de tir à l’arc mais aussi du RUN ARCHERY, les deux archers ont bouclé les 80km (avec 1500m de dénivelé positif) en 10H42 (795/2000 participants). 

Cette performance nous rappelle les liens étroits qui résident au sein de toutes les disciplines sportives et culturelles. D’ailleurs à la fin de la course les archers ont pu s’exprimer : « Ce n’est pas aussi dur qu’une épreuve de tir à l’arc en terme de concentration toutefois la détermination à rester concentré sur l’objectif est la même. Sur le plan physique les qualités d’automatismes dans la précision de la foulée sont précieuses et peuvent apporter beaucoup aux archers dans la construction de leur routine gestuelle » (Olivier)

Un bel exemple à suivre 😉 A bientôt pour de nouvelles aventures.

Démarrez une conversation

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.